La préparation d'un ski neuf

Contrairement à ce que l' on pourrait penser un ski neuf n' est pas prêt à glisser sans être préparé. Il y a plusieurs catégories de ski, les skis grand public, les ski compétitions, les skis courses (appelés maintenant petite série) et les skis coupe du monde. La dernière catégorie est quasi intouchable et pas forcément recommandé de par la spécificité de ces skis. Pour les skis grand public 2 ou 3 fartages à chaud avant utilisation sont recommandés. Cela même si le ski neuf a été farté en usine, en effet le fartage à chaud aura une imprégnation de la semelle beaucoup plus efficace. Pour les skis petite série et compétition une préparation en semelle est indispensable.

Je vous passe les détails sur la mise à plat, préparation en spatule et talon que l' on faisait autrefois. Elle ne sont plus indispensables sur des skis paraboliques. D' autre part comme vous le verrez dans l' article sur l'affutage des carres, pour un affûtage à la main il n' est plus nécessaire de désafutter en spatule et en talon. En effet avec les skis paraboliques la conduite étant plus coupé, cette aide au déclenchement du virage n' est plus nécessaire.

La préparation du ski neuf, va donc se baser à une préparation de la semelle. Vous devez quand même vérifier la planéité du ski, les réglages des fixations, l' état des carres. Certains skis neufs ont besoin d' un affûtage, que l' on peut toujours faire à la seconde sortie si la première était une remise en jambe ou pour le premier entraînement.

Les skis compétitions et petites séries ont des semelles appelés semelles coupe du monde qui sont les mêmes quels que soit le ski. Seule la très importante finition par ponçage puis passage à la pierre va varier d' un ski à l' autre. Toute la qualité du ponçage qui à été effectué sur le ski réside dans les moyens que l' on à mis pour ne pas encrasser la semelle. Autrement dit votre beau ski neuf garde encore des traces de ce ponçage. La préparation de la semelle aura donc deux objectifs le nettoyage des restes du ponçage (poussières fibres de la semelle) et l' impregnation à coeur de la semelle avec du fart.

Pour cela on brosse, on passe du fart jaune que l' on racle dés que l' on a posé le fer, cela fait un gros copeau de fart. C' est une action de lavage le gros copeau de fart prend avec lui les impuretés contenues dans la semelle. D' autre part l'intéret du fart jaune est qu 'il va imprégner plus profondément la semelle. On recommence ce brossage puis fartage raclé à chaud, ensuite on brosse à nouveau et on passe du fart bleu que l' on laisse imprégner au moins 3 h, la nuit en ce qui me concerne. L 'interet du fart bleu est qu 'étant dur, lors du raclage il va enlever avec lui les fibres de la semelle qui ont été décollés lors du ponçage en usine. En effet vu au microscope une semelle de ski possèdent des micro-fibres (qui ressemblent à des poils) qui se décollent et gênent la glisse. C' est à cause de ces fibres que la semelle doit toujours être travaillé dans le sens de la glisse de la spatule vers le talon (pour le ski en fakie, la plupart du temps il n'y a pas de chrono). A noter que pour les carres on ne pourra pas respecter ce sens, mais c' est sans importance dans ce cas.

Cela donne un cycle de 2 fartages jaune plus un bleu, qui est répété de 3 à 6 fois selon le préparateur.


On en parle sur le forum : Préparation des ski neufs

Je n' ai pas fait cette préparation est ce que c'est grave ?
La semelle de mon ski est blanche par endroit, que faire ?
J' ai acheté des skis d' occasions, est ce qu 'il y a quelque chose à faire ?
Je suis débutant que faire sur mes skis ?
Que penser des fartages liquides ?

Et bien posez vos questions sur le forum, cela servira aux autres skieurs de passage.

Voila bonne glisse et dites au revoir dans les chemins a vos copains qui n' auront pas fait cette préparation.